Image du sondage impact covid19

La crise du Covid19 a généré, directement ou indirectement, de profonds changements dans le domaine privé mais aussi dans le domaine professionnel. Depuis le 18 mai, le déconfinement s'est progressivement mis en place et nous devons relever les défis de la reprise des activités sur site.

L’IBEFE est soucieuse des impacts que cette crise a sur ses membres et partenaires ainsi que sur le Bassin de Huy-Waremme. Afin de pouvoir les soutenir au mieux à l’avenir et pour ajuster son plan de travail, l’IBEFE a lancé, fin mai, un sondage sur les effets de la crise sanitaire. L'enquête sera clôturée à la fin du mois d'août pour en présenter les résultats au Bureau de septembre. 

Si vous ne l’avez pas encore complétée, voici le lien :

Compléter le formulaire

 

Les premiers échos

La plupart des opérateurs n'étaient pas préparés à une telle situation, mais il apparait que les travailleurs du secteur se sont très vite adaptés pour faire face à ce bouleversement et ont fait preuve de beaucoup de créativité pour maintenir l'activité ainsi que le contact avec leurs bénéficiaires. Pour certains acteurs, ces développements en urgence vont être pérennisés et améliorés pour faire partie de leur offre classique de services (formations à distance, ateliers d'orientation à distance, etc.). Pour d'autres, il apparait que le contact et le présentiel sont indispensables dans le travail avec les bénéficiaires. Mais beaucoup d'organismes s'accordent à dire que le télétravail dans les fonctions administratives et de gestion va probablement s'installer ou s'accroître. 

Du côté des bénéficiaires, il n'était pas toujours aisé de pouvoir accéder aux activités à distance dans de bonnes conditions (matériel, connexion, environnement, situation, etc.). Il est d'ailleurs constaté que la reprise est très variable d'un organisme à l'autre, voire suivant les filières, avec les inquiétudes en termes de financement que cela pose aux opérateurs.

Et après ?

Les IBEFE constituent une note de synthèse des informations recueillies dans les différents bassins. Ce document dresse un état des difficultés rencontrées, des moyens mis en œuvre, des apports, des perspectives et attentes des opérateurs. Il propose aussi des pistes de travail ou d'actions de soutien à porter par les IBEFE. Ce document sera remis tout prochainement aux Présidents d'IBEFE.

Fin août, il sera lancé une consultation commune sur l’évolution de l’offre d'enseignement et de formation en vue de dégager une vision de l’impact de la crise à court et moyen termes.

On n'a pas fini de parler de l'effet de la crise sanitaire.

 

Partager cette page

Poster sur FacebookPoster sur Google PlusPoster sur Twitter