Actions

Actions réalisées par l'Instance BEFE de Huy-Waremme.

Qui sont les entreprises de notre territoire ? Quelles sont leurs demandes ? Leurs besoins en matière de recrutement ? Certes, nous avons des données quantitatives les concernant. Manque le volet qualitatif… Une carence à laquelle l’IBEFE compte bien remédier.

 

Au cœur des discussions des Chambres et de l’Instance, nos entreprises sont souvent un acteur primordial dans l’apport d’informations concrètes et constructives du marché de l’emploi de Huy-Waremme. Pourtant, elles sont peu représentées, par manque de temps ou de connaissances des apports que l’IBEFE peut lui apporter.

 

Comment palier cette absence ?

Au lieu d’attendre que les entreprises frappent à sa porte, l’IBEFE a décidé de mener son enquête qualitative en interpellant celles-ci directement, en face-à-face. En raison de leurs effectifs, de leurs secteurs et de premiers contacts pris, une trentaine d’entreprises ont été sélectionnées. Elles seront interrogées cet été à propos de 5 sujets prioritaires qui ont été dégagés : les places de stage et la formation en alternance ; le tutorat et le transfert de compétences ; les aides à la formation ; les aides à l’emploi ; la gestion de la diversité.

Un win-win de l’information

Le but de l’IBEFE est double :  récolter des informations précieuses de la part de entreprises de son territoire mais également leur apporter des renseignements quant aux thématiques développées lors de l’interview. Pour ce faire, un « dossier-entreprises » a été créé de la collaboration de l’IBEFE, la MIRHW, l’IRFAM, le Cripel et la plateforme Diversité-Wallonie. Celui-ci renvoie aux acteurs locaux du bassin de Huy-Waremme que les entreprises peuvent contacter dans le cadre de stages, de tutorat ou d’aides à l’emploi.

Tout est prêt pour investiguer… Bien entendu, nous ne manquerons pas de vous communiquer les résultats de notre enquête et les constats qui s’en dégagent

 

La Chambre Enseignement de Huy-Waremme a organisé le 19 mars 2018 un événement à destination des écoles (secondaire ordinaire/spécialisé; 

Matinée inter-réseau 2018

obligatoire/promotion sociale) et des CPMS de son territoire.

Cette action avait pour objectif de contribuer à renforcer le maillage et le réseautage inter-écoles et inter-partenarial au sein du Bassin de Huy-Waremme et à outiller les participants dans divers domaines (orientation, formation continuée des enseignants, esprit d’entreprendre, aide à la jeunesse, structures, etc.).

En tout, ce sont 15 institutions et dispositifs qui ont été présentés sous forme de stands informatifs libres ;  répétés à diverses reprises durant la matinée.

Un atelier spécifique dédié à l’Aide à la Jeunesse a, en outre, permis aux participants à la fois de mieux faire connaître ce secteur et contribué à donner des pistes de réflexion utiles à la pratique professionnelle des chefs d’établissement et des CPMS.

 

Les thèmes proposés

  1. Le secteur de l’Aide à la Jeunesse : analyse de cas concrets

  2. L’Enseignement de Promotion sociale

  3. L’Enseignement en alternance

  4. L’État des lieux socioéconomique du Bassin de Huy-Waremme

  5. Qu’est-ce qu’un service d’accrochage scolaire (SAS) ?

  6. L’outil « Je termine l’école »

  7. L’outil « Les métiers vont à l’école » – Carrefour Emploi-Formation (CEFO) de Huy

  8. Le projet « Transition/Insertion »

  9. L’intégration dans l’enseignement ordinaire

  10. Les équipes mobiles

  11. La médiation scolaire

  12. L’esprit d’entreprendre – Agence pour l’entreprise et l’innovation (AEI)

  13. Projet « Entr’Apprendre » - Fondation pour l’Enseignement

  14. Le réseau des Centres de Technologies Avancées (CTA)

  15. Le réseau des Centres de Compétence (CDC)

 

Le 13 mars 2017, la Chambre Enseignement de Huy-Waremme a organisé, en inter-réseaux, une journée de sensibilisation aux filières et métiers techniques à destination d’une vingtaine de futurs instituteurs en formation à Huy.


L’objectif principal de cette action était d’amener les participants à se faire une représentation plus complète de l’enseignement technique et professionnel et de compléter leur information sur les structures de l’enseignement secondaire.

La journée avait également pour but d’agir sur les représentations qu’ont les futurs instituteurs du qualifiant.


La Chambre Enseignement a souhaité, par cette démarche, contribuer à la réflexion collective sur les possibles voies d’orientation, avec une attention particulière portée à l’enseignement permettant aux élèves de se qualifier au terme du parcours secondaire, qu’il soit ordinaire de plein exercice ou en alternance ou encore spécialisé de forme 3.

Tout au long de la journée, la part belle a été laissée à la rencontre avec les élèves des différentes sections, l’observation des compétences et des savoirs qu’ils mobilisent ainsi qu’à la possibilité pour les participants de « mettre la main à la pâte ».


Les parcours et options proposés en 2018 (2 circuits possibles) :
 

Circuit 1 Circuit 2

Technicien commercial

Arts plastiques

Maçonnerie

Horticulture

Dîner préparé par une section hôtellerie

Cuisine et salle – Cuisine de collectivité 

Usinage – Soudage (mécanique polyvalente)

Menuiserie

Informatique

Arts plastiques

Technicien commercial

Horticulture

Travaux de magasin

Dîner préparé par une section hôtellerie

Conception 3D

Coiffure

Automation

Aide-soignant

 

Aides à l'emploi

Depuis le 1er juillet 2017, les aides à l’emploi ont subi un lifting. L’objectif de cette transformation : proposer aux entreprises une offre plus claire .

Le jeudi 14 décembre 2017, la plateforme « publics éloignés de l’emploi » de la Chambre Emploi-Formation de Huy Waremme a organisé une matinée de présentation des nouvelles aides à l’emploi et à la formation, des aides AVIQ et une sensibilisation aux stages en entreprises.

La mixité peut-elle exister dans tous les métiers ? Quel est l’apport de celle-ci pour une entreprise ? Ou plus simplement pour la société ? Autant de questions sur lesquelles la journée « Un emploi pour Dominique ? H/F » a ouvert le débat.

Ce 12 décembre 2017 au Centre Culturel de Huy, la Chambre Emploi-Formation de Huy-Waremme a organisé une journée sur le thème de la mixité des métiers. Celle-ci avait pour but de promouvoir la diversité des orientations chez les adultes dans des métiers « non traditionnels »  pour leur sexe et de favoriser la mixité de genre dans le milieu professionnel.

« Un emploi pour Dominique ? H/F », le 12 décembre, et la réforme des aides à l’emploi, le 14 décembre, sont les deux prochaines actions de l’Instance. Votre parole est importante: venez la partager en grand nombre avec nous.

La mixité dans les métiers : un défi d’avenir ?

Ce 12 décembre au Centre culturel de Huy, la Chambre Emploi-Formation de Huy-Waremme vous invite à participer à une journée sur le thème de la mixité des métiers. Celle-ci a pour but de promouvoir la diversité des orientations chez les adultes dans des métiers atypiques pour leur sexe et de favoriser la mixité de genre dans le milieu professionnel. A l’heure où les stéréotypes "sexués" commencent doucement à se craqueler, la CEF met un point d'honneur à participer à la réflexion sur la mixité et à l'évolution de celle-ci.

Mise au vertLe 13 octobre 2017 se tenait une Assemblée Générale extraordinaire. Une trentaine de membres de l’Instance étaient présents pour définir une nouvelle liste de métiers prioritaires et de recommandation pour améliorer l’offre de formation et d’enseignement qualifiant (EF) du bassin. C’est dans une ambiance constructive et sereine que les membres de l’Instance se sont prêtés au jeu… Coup de rétro sur la mise au vert de l’Instance pour une matinée de travail fructueux.

L’objectif de la journée : choisir les métiers prioritaires pour la programmation de l’offre EF et des recommandations pour que cette offre rencontre au mieux les besoins du bassin. Si le programme s’annonçait sévère et fastidieux, c’est pourtant dans une bonne ambiance que le travail a été réalisé. Après un cadrage de la journée par la Présidente de l’Instance, Françoise Wibrin, les membres de l’Instance se sont mis en action.

Première partie : un tour de carrousel pour les métiers

Six animateurs portaient chacun un secteur : agronomie, industrie, construction, économie et autres secteurs, service aux personnes et, enfin, hôtellerie et alimentation. Selon le principe du groupe carrousel et du speed-meeting, les membres eurent 7 à 8 minutes pour décider, en groupe, des priorités métiers dans chacun des secteurs. Pour les métiers sélectionnés comme prioritaires, chaque groupe devait définir un statut (créer/soutenir/adapter) en précisant le type d’opérateur (formation initiale/formation pour adultes/accompagnement adapté) le plus adéquat. Il s’agissait donc de prioriser mais également de contextualiser la réflexion autour du métier rendu prioritaire. Cette technique a permis à tout le monde de participer et de se concerter sur tous les secteurs. Après une mise en commun des réflexions, une liste d’une vingtaine de métiers prioritaires, à développer dans le bassin Huy-Waremme, a pu être établie.

Deuxième partie :   une plus grande polyvalence

Sur base de l’ensemble des recommandations relevées tout au long du processus (recommandations 2016, état des lieux socioéconomique 2017, état des lieux 2017 de l’offre, résultats de l’enquête auprès des opérateurs de formation, d’enseignement et des entreprises), les membres de l’Instance ont mis en évidence des points d’attention qui seront considérés comme les recommandations 2017 de l’IBEFE. Ces recommandations portent sur différents aspects comme l’orientation ; la promotion des métiers, des filières techniques et professionnelles ; les places de stage et alternance ; les équipements et ressources ; les recommandations au SFMQ, …

Bien que plus formel, ce deuxième temps de réflexion fut riche en suggestions intéressantes. C’est l’idée de polyvalence des travailleurs qui a le plus souvent été préconisée.

La synthèse analytique et prospective 2017 comprenant ces nouvelles recommandations et ces métiers prioritaires est d’ores et déjà disponible sur le site de l’Instance.

 

 
 

MIRHWLa Mission régionale pour l’emploi de Huy-Waremme a soufflé 25 bougies le 3 octobre dernier avec ses partenaires au centre culturel de Huy. FOREM, CPAS, CISP et, bien entendu, l’IBEFE étaient présents pour célébrer cet évènement.

Les 11 Missions Régionales pour l’Emploi assurent, en Région Wallonne, le recrutement et la formation des demandeurs d’emplois motivés et en recherche d’un emploi durable et de qualité. Leur but ? Assurer l’accompagnement individualisé de demandeurs d’emploi par le biais de formations alternées (Formation qualifiante + stage en entreprise, avec possibilité d’engagement)et de jobcoaching. L’objectif étant d’apporter un emploi stable et de qualité aux demandeurs, les MIRE négocient avec des entreprises les conditions favorables à l’intégration du nouveau travailleur. En échange, les entreprises reçoivent une aide pour recruter du personnel présélectionné afin de remplir tous les critères exigés par le poste proposé. Un suivi en emploi durant le premier semestre de l’engagement renforce l’efficience de leurs actions.

Et la MIRHW, plus précisément ?

Depuis 1992, la MIRHW s’est imposée comme un maillon fort et indispensable entre les demandeurs d’emploi et les entreprises. En 25 ans, grâce à des partenariats avec les acteurs de l’insertion socio-professionnelle, la MIRHW a mis en place de nombreuses actions complémentaires à la mise à l’emploi comme en témoignent la réouverture du SPAR de Wasseiges ou l’implantation d’un magasin Action à Saint Georges avec une dizaine d’emplois créés.

La Mire en quelques chiffres

Les résultats des Missions Régionales en termes de mises à l’emploi de publics fragilisés pour l’année 2015 sont marquants: 5.879 personnes ont été accompagnées, 4.775 d’entre elles ont signé un premier contrat de travail et 3.417 sont à l’emploi depuis plus de 6 mois. Soit, pour ce dernier chiffre, une augmentation de 24 % en deux ans. En tant qu’entreprises à profit social, les Mire contribuent pleinement à la relance de tout le secteur économique wallon. (source : MIRHW : bientôt 25 ans d’actions-hannut.blogs.sudinfo.be )

En savoir plus ?

Le site la MIRHW

http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2016/07/11/la-mirhw-bientot-25-ans-d-actions-mission-regionale-huy-ware-194875.html

http://www.intermire.be/index.php/actualites-du-secteur-2/13-accueil-vedette/77-les-25-ans-de-la-mirhw

 

Une visite d’entreprise pas comme les autres pour mieux s’orienter dans son parcours scolaire : c’est là l’objectif du projet « Orient’Actions » !

Visite du CHR de Huy

En 2017-2018, Orient’Actions, à la base projet pilote porté par les trois Chambre Enseignement de la Province de Liège est désormais, à Huy-Waremme, un projet du Pôle de Synergie « Orientation tout au long de la vie ». Le but de cette action est, par la visite d’une entreprise du territoire, d’améliorer chez les élèves en fin de tronc commun (2èmesecondaire) leur connaissance du monde du travail, la diversité des métiers et de se familiariser aux réalités des entreprises. Par ce biais, Orient’Actions espère permettre à ces élèves de prendre conscience des possibilités qui s’offrent à eux dans leur parcours scolaire, voire pour leur vie professionnelle future.

Et concrètement, sur le terrain, comment ça se passe ?

Orient’Actions, c’est un projet en quatre étapes. D’abord, il y a une séance d’animation en classe proposée par les professeurs référents et les agents CPMS aux élèves. Celle-ci a pour but de leur permettre de mieux se connaître à travers une réflexion individuelle et collective en lien avec la connaissance de soi, leurs projets d’orientation et de futur métier. L’objectif de la deuxième animation porte sur la familiarisation des élèves avec le concept d’entreprise au sein de la société et la diversité de ses métiers. Ensuite auront lieu les visites d’entreprises. Enfin, ces visites seront suivies d’une séance de débriefing en classe, permettant l’exploitation et l’analyse des expériences vécues tout en informant les élèves sur les filières d’enseignement et les secteurs professionnels. Cette dernière phase n’est pas négligeable : à la fin de leur deuxième année, les élèves seront amenés à choisir une filière de formation et des options. Orient’Action vise donc à aider les jeunes à faire un choix davantage positif et construit et ce, notamment, en contribuant à revaloriser l’image des études et des métiers techniques. 

Les chiffres de 2018 pour Orient’Actions : 10, 15, 12, 250…

Pour l’année 2018, 10 écoles du Bassin et une quinzaine de classe sont inscrites pour une quinzaine de visites ; soit plus de 250 élèves et 12 entreprises visitées. En comparaison au lancement en 2017, le public visé a triplé (80 élèves). En 2017, Cargo Lifting (Villers-le-bouillet), Beneo Orafti (Oreye), Europa Levage (Verlaine) et le CHRH se sont prêtés au jeu. Une réunion de lancement avec les professeurs porteurs du projet au sein des écoles et les agents CPMS a été organisée ce 17 octobre dernier. Quant aux visites d’entreprises, elles auront lieu entre février et avril 2018, tandis qu’une réunion de clôture et d’évaluation générale est d’ores et déjà prévue fin avril 2018 afin, entre autres, de contribuer à améliorer le produit Orient’Actions dans l’intérêt des élèves et des écoles du Bassin.

 

En savoir plus ?

http://enseignement.be/index.php?page=25869&pu_ref=33(p6)

 

Worldskills Belgium organise chaque année le Championnat des métiers manuels, techniques et technologiques. Les Startech’s days 2017 ont connu un réel succès et ont démontré la volonté de viser l’excellence dans les écoles, dans les entreprises et chez les jeunes chercheurs d’emploi ou travailleurs.
En 2017, plus de 700 jeunes se sont inscrits pour participer au Championnat des métiers, 230 jeunes ont accédé à la finale. 91 médaillés ont reçu comme cadeau une formation technique et un weekend de formation aux « soft-skills » utiles pour leur future vie professionnelle.
 
Un nouveau chapitre s’ouvre désormais : Les Startech’s Days 2018! Cet événement gratuit se déroulera les 19 et 20 mars prochains à Namur et Bruxelles.
 
Cette année, les compétitions belges seront organisées dans 33 métiers issus de 6 secteurs différents : Art & Fashion, Technologie de l’Information et de la Communication, Industrie, Construction, Transport et Logistique, Services. De très nombreuses animations de découvertes seront organisées en parallèle dans les Villages métiers.
 
Seule condition pour participer : être né(e) à partir du 1er janvier 1993. Les inscriptions pour visiter les Startech’s Days arriveront début 2018.
 
Plus d'info?
 
Le formulaire d’inscription est accessible via ce lien : http://inscriptions.worldskillsbelgium.be/fr/ ou en téléchargement sur notre site.
 

 

 
 
 

Logo Chambre Enseignement de Huy-Waremme

Objectifs et perspectives

 

Le Décret du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles du 30 avril 2009 relatif à la création d'Instances de pilotage inter-réseaux de l'enseignement qualifiant (IPIEQ) et à l'octroi d'incitants visant un redéploiement plus efficient de l'offre d'enseignement qualifiant dans une perspective de développement territorial tel que modifié par les Décrets du 17 octobre 2013 modifiant diverses dispositions en matière d'enseignement obligatoire et de promotion sociale (M.B. 28/10/2013) et du 11 avril 2014 modifiant le fonctionnement des instances de pilotage inter-réseaux de l'enseignement qualifiant (M.B. 07/08/2014) a mis en place dix Chambres Enseignement, une par bassin. Ledit texte précise que la Chambre Enseignement est un lieu d'information et de délibération entre les réseaux d'enseignement et les représentants du monde socioéconomique d'une zone en matière d'offre d'enseignement. Ses échanges sont éclairés par les apports de l'Instance du Bassin EFE, en particulier par la liste des thématiques communes définie par ledit bassin et la structure de l'offre au sein de celui-ci.

La Chambre Enseignement contribue à l’harmonisation de l’offre d’enseignement qualifiant de son territoire. Afin d'améliorer les chances d’insertion, sur le marché de l'emploi, des élèves et des jeunes issus des filières qualifiantes, il est nécessaire de soutenir les options économiquement porteuses et d'éviter une dispersion de l’offre, tant à l’intérieur qu’entre les différents réseaux afin de renforcer la collaboration, les complémentarités, les spécialisations au 3e degré de l'enseignement technique et professionnel de plein exercice et en alternance (art. 49).

Le redéploiement de l’enseignement qualifiant ne peut se concevoir sans une indispensable revalorisation de celui-ci qui doit cesser d’être perçu comme une relégation pour devenir l’outil d’un projet personnel raisonné et porteur. La revalorisation de l’enseignement technique et professionnel passe donc aussi par une meilleure orientation des jeunes, par une logique de concertation entre tous les acteurs du secteur de l'enseignement et de la formation, par l'instauration d'une confiance mutuelle entre l’ensemble des établissements scolaires des différents réseaux, par une collaboration accrue avec les Centres de Technologies Avancées (CTA) et les Centres de Compétence (CdC).

Dans le cadre de plans de redéploiement quadriennaux, la Chambre Enseignement a donc pour objectif de produire une dynamique de redéploiement progressif, cohérent et structuré de l’offre d’enseignement qualifiant du Bassin de Huy-Waremme (Zone 3) en :

  • Sensibilisant les représentants du monde scolaire à la réalité socioéconomique régionale et locale ;

  • Promouvant une logique de concertation et de co-responsabilisation inter et intra-réseaux entre les différents acteurs de l'enseignement qualifiant du bassin ;

  • Ajustant progressivement, grâce aux incitants prévus par le décret, l’offre d’enseignement qualifiant avec les pôles de développement socioéconomique du bassin.

Par ailleurs, la Chambre Enseignement peut initier ou participer à des projets ayant pour objectif la promotion, en inter-réseaux, de l'enseignement technique et professionnel. 

Administrativement, les Chambres Enseignement, bien qu’intégrées au dispositif bassins EFE, relèvent de la Direction Relations Écoles-Monde du Travail (DREMT), une direction de la Direction générale de l'Enseignement obligatoire (DGEO) du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les Chambres Enseignement fonctionnent sur base du Décret précité et de leur règlement d'ordre intérieur.

 

Composition et mode de prise de décision de la Chambre Enseignement de Huy-Waremme

 

Membres effectifs

  • 4 représentants des Conseils de zone concernés (confessionnel/non-confessionnel) ; soit 8 membres

  • 1 représentant de chaque Comité de concertation (confessionnel/non-confessionnel) ; soit 2 membres

  • 5 membres de la Chambre Emploi – Formation (président, 2 représentants des travailleurs, 2 représentants des employeurs)

  • 1 représentant du FOREm

  • 1 représentant de la Direction générale de l’Enseignement obligatoire

  • 5 représentants des Syndicats de l’Enseignement

 

Membres associés

  • 2 représentants de l’Enseignement spécialisé 

  • 2 représentants de l’Enseignement de promotion sociale 

  • 2 représentants du Conseil zonal de l’Alternance

  • 1 représentant de l’IFAPME

  • 1 représentant du Conseil zonal des CPMS


La présidence et la 1e vice-présidence sont assumées par un représentant des Conseils de zone ou des Comités de concertation. Afin de garantir l'alternance des caractères d'enseignement, ce mandat est annuel. La 2e vice-présidence est assurée par le président de la Chambre Emploi – Formation.

 

Prise de décisions


Les décisions sont prises par consensus des membres effectifs. Si le consensus ne peut être atteint, les décisions sont prises à la majorité absolue des membres effectifs présents à l'exception des représentants du FOREm et de la DGEO.

Concernant les actions de valorisation, les décisions sont prises par consensus des membres présents.

 

Plan de redéploiement quadriennal


Tous les 4 ans, la Chambre Enseignement, éclairée par le travail de Comités d'accompagnement élabore un plan de redéploiement de l'offre scolaire qualifiante et propose l'attribution d'incitants pour :

  • Le maintien d’options faiblement fréquentées ;

  • La fermeture d'options ;

  • La création d'options.
      

Dans son processus de sélection des projets qui seront, par la suite, présentés au Gouvernement par l'Administration, la Chambre Enseignement tient notamment compte de :

  • La correspondance avec les thématiques communes du bassin ;

  • La cohérence et la pertinence du projet au regard de l’offre de formation ;

  • L’utilisation d’outils pédagogiques de formation existant (CTA, CdC, etc.).


Les incitants consistent, entre autres, en :

  • L’octroi de périodes complémentaires aux périodes-professeurs ;

  • La possibilité d'obtenir certaines dérogations aux normes de maintien et de création ;

  • L’octroi d'un statut de priorité d’accès au Fonds d'équipement.